AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 HOLLOWAY, Alexandra Sissy.

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexandra S. Holloway

avatar

Nombre de messages : 22
Age : 25
Statut : Humaine;
Occupation : Agent de la BE;
Music : RADIOHEAD; Creep.
Date d'inscription : 24/08/2008

On the other side
Age du personnage: Vingt-deux ans.
Mood:
Carnet de relations:

MessageSujet: HOLLOWAY, Alexandra Sissy.   Dim 24 Aoû - 13:21

    1) Identité

    Nom : Holloway.
    Prénom(s) : Alexandra Sissy Alora.
    Surnom(s) : Alex.
    Date de naissance : Treize décembre.
    Age : Vingt-trois ans.
    Signe Astrologique : Sagittaire.
    Lieu de naissance : New York.
    Nationalité : Américaine.
    Statut / Occupation : Alex n'a pas besoin de travail autre, car sa famille est excessivement riche et peut facilement subvenir aux besoins de la demoiselle. Elle a pourtant fait des études de droit qu'elle a arrêté pour rentrer dans la Black Eagle.

    2) Profil psychologique & physique

    Caractère :
    Alex, est indécise, frustrée, c'est une écorchée vive. Sa sensibilité dépasse bien le stade de la petite éraflure sur le bord du genou. Elle ne résiste plus à ses émotions, ne peut plus se contrôler, elle pleure, rit, s'énerve, complimente, on pourrait appeler cela des sautes d'humeurs ou tout simplement apparenter son comportement à des troubles bipolaires, après tout, son père était atteint par cette maladie... Je vais à présent décrire un peu plus sa forte "sensibilité", Alex est extrêmement affectueuse, attentionnée et a peut-être tendance à placer les gens un peu plus haut qu'ils ne devraient l'être, je veux dire par rapport à l'estime qu'elle leur porte. Délicate, émotive, elle pourrait faire pitié au plus cruel des humains existants sur terre, je précise bien humain. Alex est aussi très susceptible, elle ne perçoit pas forcément les paroles de la bonne façon, c'est une sorte de mauvaise interprète, due à une mauvaise réception certainement... La jeune brune est aussi réellement vulnérable et précaire... Fragile. Alexandra n'est jamais sûre d'elle, mais elle trouve pourtant le courage de finir tout ce qu'elle commence et fit par se rendre fière, en réalité, elle est très douée pour tout ce qui touche au domaine de la réflexion, l'apprentissage et la musique. C'était une très bonne élève.
    Passons à présent le domaine de son instabilité sentimentale que la petite "femme" tente tant bien que mal de cacher et attardons nous sur ses réels défauts. Alexandra peut se révéler fourbe et manipulatrice, une véritable hypocrite. Elle a appris à ne pas faire confiance, ni aux hommes, ni à la vie et cherche désespérément un moyen de se faire oublier. Mais à vrai dire, quand elle a besoin de quelque chose qu'elle n'est pas capable de faire elle-même, elle n'hésite pas à se servir de quelqu'un d'autre pour le faire à sa place, sans éprouver aucun regret par la suite. C'est sa façon à elle ne se prouver qu'elle peut avoir tout ce qu'elle veut. De plus, "Holloway" est aguicheuse, volage, mais terriblement romantique, je ne suis pas sûre de devoir considérer cela comme un défaut...
    Je ne suis pas sûr de pouvoir décrire correctement les qualités d'Alex, je trouve cela un peu trop prétentieux, même venant de moi. Je vais tenter de rester objective et de ne pas m'attarder sur ce qui n'est pas réellement important. Comment, dire, la jeune femme n'a pas beaucoup de qualités apparentes, elle est très peu loquace ce qui empêche de découvrir sa véritable personnalité. Ce que l'on peut pourtant remarquer chez elle, c'est qu'elle est excessivement (bonjour l'objectivité) surprenante et surtout persévérante. Surprenante grâce à ses changements d'humeur fréquents et elle a prouvé sa persévérance et sa détermination à l'école, où elle excellait dans tous les domaines, sauf peut-être la physique, matière qu'elle trouvait inutile et inintéressante. Mais ce n'est qu'un détail
    Trois défauts dominants : Lunatique - Peu loquace - Manipulatrice.
    Trois qualités dominantes : Douce - Surprenante - Persévérante.
    Manies & Habitudes :
    Alex n'a pas de réelle manie, enfin, ce que je veux dire par là c'est qu'il est impossible de remarquer son seul et unique TOC. Tous les soirs avant d'aller se coucher, la jeune fille étant de nature très anxieuse, s'oblige à faire un tour de la maison pour vérifier que toutes les issues possibles et que la porte d'entrée sont bien close et que personne ne puisse y entrer. Par la suite, elle vérifie que le gaz soit bien éteint, de peur de mourir asphyxiée. Puis elle termine par vérifier que tous les robinet sont correctement fermés et qu'il n'y aie aucune fuite possible et cela juste pour éviter d'alourdir sa facture d'eau.
    En effet, il y a peut-être aussi le fait que la jeune blonde mente systématiquement sur son prénom. Je veux dire par là que quand elle se présente elle ne donne jamais sa véritable identité. En général à la question : « Quel est votre prénom jeune fille ? » elle répond « Alora » ou « Sissy». D'un côté ce n'est pas véritablement mentir...

    Apparence physique :
    Alex est le portrait craché de sa mère. Petite, ses cheveux blonds lui ont d'ailleurs souvent valu des commentaires désobligeants, elle fit l'objet de beaucoup de blagues, mais surtout de jalousie. Plus tard, elle décidera de teindre sa magnifique crinière en brun, histoire de ne plus avoir l'impression d'être une pâle copie de sa génitrice. Alex n'est pas consciente de sa beauté, oui, car elle n'est pas du genre à se vanter, cependant elle sait user de son physique pour séduire. Ses yeux sont extrêmement profonds, c'est à travers de ceux-ci que l'ont peu facilement capter les émotions de la jeune fille, intenses et expressifs. Ils la rendent entièrement mystérieuse et capte l'attention de son interlocuteur. La peau de la petite femme est magnifiquement hâlée, ce qui fut aussi l'objet de nombreuses railleries, cependant, elle ne bronze pas plus au soleil, ce qui l'a toujours déçue, elle avait hérité cela de son maudit père.
    Je mentionne plus bas le fait que Alex ait, enfin, avait, un grand-frère. Elle ne lui ressemblait pourtant absolument pas. Lui était châtain, de naissance, ses yeux étaient verts, mais souvent inexpressifs et il bronzait. Il était parfait, délicieux, magnifique...
    Alex s'habille selon ses envies, elle n'a pas de réel code vestimentaire. Elle ne suit même pas la mode, c'est bien trop prise de tête d'après elle. La couleur qui lui va le mieux est le bleu, qui fait ressortir l'amplitude et la beauté de ses yeux, ou tout du moins c'est celle qu'elle préfère porter, avec le noir, car elle aime se fondre dans la masse tout en restant élégante.

    4) Carnet de relations

    Prénom Nom • (Personnalité de l'avatar)
    Nature de la relation.


    5) Autres

    Personnalité de l'avatar : Minka Kelly.
    Surnom : Micah.
    Sexe : Féminin.
    Comment avez-vous connu le forum : MB et mail aussi.
    Commentaires ? : Magnifique forum !


Dernière édition par Alexandra S. Holloway le Mer 27 Aoû - 13:14, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra S. Holloway

avatar

Nombre de messages : 22
Age : 25
Statut : Humaine;
Occupation : Agent de la BE;
Music : RADIOHEAD; Creep.
Date d'inscription : 24/08/2008

On the other side
Age du personnage: Vingt-deux ans.
Mood:
Carnet de relations:

MessageSujet: Re: HOLLOWAY, Alexandra Sissy.   Lun 25 Aoû - 11:15

    3) Biographie

    Anecdote de de l'adolescence :
    « Salut, je m'appelle Raphaël ! »
    C'était ma première rencontre avec l'homme qui plus tard causerait ma profonde tristesse. Je n'avais que quatorze ans, lui semblait plus âgé, mais de peu. Je pris un certain temps avant de lui répondre... Pourtant, je n'en étais pas réellement consciente. Son expression enjouée m'enchantait, me rendait muette... Il me dévoilait ses dents d'un blanc immaculé, parfaitement alignée, en un séduisant sourire, bien que discret. Je portais à présent mon regard, absorbé, sur ses lèvres, elles étaient présentes, trop présentes et emballait mon coeur d'une telle manière que je décidais de ne pas m'y attarder. Je détaillais à présent ses yeux, plongeant machinalement les miens dans l'océan qu'ils constituaient. Je m'y noyais peu à peu, ne touchais plus terre, était loin, trop loin... Sa voix retentit à nouveau, me détachant de ma contemplation intéressée. Il me demandait si j'allais bien, je répondis par un hochement de tête insignifiant. Puis le garçon dont j'avais oublié le nom arqua un sourcil.
    « Je... Je... Je m'appelle Siss... Ale... Oh, pardon... Alexandra ! » lui répondis-je enfin, accablée par mon hésitation, submergée par la honte. Raphaël, je me souvenais à présent, se mit à rire d'une façon délicieuse. J'étais alors, quelque peu soulagée et ma confusion passagère s'envola aussitôt. Le jeune homme me tendait un cahier, bleu, décoré de milles étoiles et écritures stupides... Je le reconnus, il était mien. Quelques jours auparavant, il avait miraculeusement disparu de mon sac, j'en étais profondément accablée mais n'en fit pas une montagne, espérant qu'il ne soit pas tombé entre les mains du principal. En effet, ce stupide journal n'était autre que mon entre à secret. Mes joues s'empourprèrent alors, Raphaël l'avait-il lu ? Cela me rendit anxieuse, mais je m'efforçais de le remercier d'un sourire plus qu'hypocrite.
    « Je suis désolé, commença-t-il, je n'ai pas pu m'empêcher de lire tes écrits, ta vie est passionnante. » Mon expression parut l'amuser. Ma bouche était légèrement entrouverte et mes yeux avaient doublé de taille. Je sus à présent, que je devais le détester, du plus profond de mon être. Étrangement, je ne m'y résignais pas, je n'y arrivais pas.
    « J'ai cru lire un véritable roman, je ne pouvais plus m'arrêter, reprit-il, je ne pensais pas qu'il existait une personne sur cette planète capable de retenir autant mon attention. » Je précise que je ne l'avais jamais rencontré auparavant. Ce « Raphaël » m'était totalement inconnu !
    « Je veux tout savoir sur toi » finit-il, avec un tout petit sourire un coin qui me fit fondre, je ne pouvais plus lui refuser une petite entrevue. Cependant, je tombais littéralement des nues. Comment un garçon au visage angélique, à la peau satiné hâlé, magnifique, au regard séduisant et aux lèvres plus qu'attirante pouvait s'intéresser à ma vie, à moi ! Il attrapa ma main, profitant de ma confusion. La sienne était brûlante... Où étais-ce moi qui avait froid ? Je grelottais. Il le remarqua et me sera contre lui, s'en était trop, j'allai craquer... Ce jeune homme était si beau... Nous nous assîmes sur le premier objet que nous trouvâmes et puis il me questionna, rien d'indiscret, ou alors je ne m'en rendis pas compte. Je répondais par ce qui me passait par la tête... Sa voix était exquise...
    Nous discutâmes pendant des heures, jusqu'à la tombée de la nuit, j'appris qu'il connaissait mes frères, Luke et mon jumeau Caleb, qu'ils étaient en bons termes. Puis, vers vingt et une heure, nous nous quittâmes, le coeur lourd. Raphaël était devenu, « mon meilleur ami ».

    Anecdote de la vie actuelle :
    La nuit tombait lentement sur la ville. J'avais vraiment du mal à lutter contre le sommeil, mais il le fallait. Mon frère, Caleb, mon identique reflet en plus masculin, je dois bien l'avouer, m'entraînait dans les bois qui bordaient la maison. Il semblait déterminé à me montrer quelque chose, quelque chose de soit disant « extraordinaire », et à vrai dire, je m'en fichais éperdument. J'avais purement et simplement envie de dormir. J'étais irrésistiblement attirée par le moelleux de mon oreiller.
    « Je t'en supplie Alex, ce ne sera pas long, enfin je l'espère... » tenta-t-il pour me convaincre. Je grognais pour faire paraître mon opposition. Que voulait-il dire par « je l'espère », ces derniers mots m'intriguèrent assez mon m'occuper le long du trajet qui s'éternisait à mon grand regret.
    Luke avait dit qu'il nous rejoindrait, mais malgré la confiance indéniable que j'avais placé en lui, il y a des années de cela, j'étais persuadée qu'il ne viendrait pas. Et encore une fois, j'allais subir les élucubrations stupides et utopiques de mon abruti de jumeau. Oui, je l'avoue aujourd'hui, nous nous ressemblions bien plus que je ne l'imaginais à l'époque. C'est environ une demi-heure après notre départ, après m'avoir infligé le supplice de marcher pendant de longues et horribles minutes, nous nous arrêtions enfin. Je m'étonnais, fronçait les sourcil, indéniablement déçue. Il n'y avait rien, rien de rien... Même pas un tronc pour s'asseoir et discuter un temps dans ce coin reculé. Je soupirais une première fois, mais ne trouvais pas la force de hurler sur Caleb. Quel imbécile, avais-je pensé. Des lourds bruits de pas se firent entendre, mais je n'y prêtais aucune attention, le regard rivé sur le sol, recouvert de feuille mortes, c'est seulement à ce moment-là que je me rendis compte que nous étions en automne.
    « Il arrive... » siffla Caleb. Je relevais la tête intriguée, « il » ? Les sons s'intensifièrent et me firent frissonner, je me collais machinalement à mon frère, quelque peu apeurée. Mais cela n'avait pas lieu d'être, il ne m'aurait jamais mise en danger, il m'aimait trop, j'en étais persuadée, je m'en persuadais. Devant mes yeux apparut alors une énorme touffe de poil, se dégageant d'un buisson touffu. Que dis-je... C'était une énorme bête, aussi imposante qu'un pick-up nouvelle génération, c'est la seule allusion qui me vient à l'esprit... C'était un lion, roux, un lion mutant roux. Cet être était bien trop gros pour ne pas être génétiquement modifié. Pendant un instant, je me demandais si mon frère faisait des recherches scientifiques afin de contrôler le monde à l'aide d'horrible bête mutante, je m'obligeais à chasser cette idée ridicule de mon esprit et me concentrait pour ne pas céder à la tentation et me mettre à hurler. Il ne me vint pas à l’idée qu’il put être une métamorphose…
    Caleb m'écarta, violemment, si bien que je ne compris pas tout de suite son geste. Il avança d'un pas téméraire et détailla impoliment le félin, plongeant ses yeux dans celui de la bête, un regard clair qui me rappelait mon meilleur ami Raphaël. J'avais confiance en Caleb, croisait les bras sur ma poitrine, complètement tétanisée cependant.
    « Luke n'est pas là, ce n'est pas grave... » chuchota-t-il. Je l'avais entendu et me demandait ce que mon autre frère venait faire dans l'histoire... Mon jumeau recula, cela me rassurait, attrapa mon bras. Son visage exprimait quelque chose entre la tristesse et la pitié. J'arquais un sourcil. Puis il me lança en avant, je ne pu me rattraper et tombait à plat ventre aux pattes du mutant. Les larmes me montèrent aux yeux, il m'avait trahi, c'était évident à présent. Pourtant, je n'essayais pas de me rattraper, bien trop effrayée.
    « Prends là, salle bête, je te l'offre en repas, mais en échange éloigne toi du village. » hurla Caleb. En une seule et unique seconde, mon cœur se brisa, j'étais complètement hébétée et les larmes affluaient à présent le long de mes joues rosies par la fatigue. Impossible pour moi d'articuler un seul de mes membres. Le monstre félin grogna, puis émit une sorte de rugissement, il me plaisait à penser que c'était une simple lionne, et j'avais moins peur... J'attendais la mort et n'avais plus la force de lutter. Le mutant s'élança, rageux dans la direction de mon frère. Ses dents apparentes, prête à mordre la chair du lâche, je ne bronchais pas. Après tout il m'avait trahi et au moins j'aurais tout le temps de lui en vouloir dans le néant de l'infini.
    Le lion leva sa patte griffue est frappa d'un unique coup, le visage de Caleb qui s'effondra. Il était bel et bien mort, je n'avais aucun doute. Mon coeur me fit mal, il me tardait de le retrouver. Je fermais les yeux, le démon avait disparu et avait laissé place à une brume épaisse… S'en était trop, je succombais à la fatigue qui me paralysait et m'évanouissais.
    Quand je me réveillais enfin, j'étais confortablement allongée sur le canapé du salon de Raphaël. Il m'était tellement familier... Je me crispais, essayant en vain d'effacer mes derniers souvenirs. Il ne pouvait être mort...
    « Comment va Caleb ? » murmurais-je attendant une réponse des plus directe.
    « Il est mort. » répondit la voix voilée de mon meilleur ami.
    « Ce lion mutant l'a tué. »
    « Je l'ai tué. » lâcha-t-il.
    Je rigolais, nerveusement. Il délirait forcément, j'avais tout vu, lui n'étais apparu qu'après le coup fatal. A moins que…
    « Tu ne me crois pas, affirma-t-il. Tu te fiches qu'il soit mort ? »
    « Il m'a trahi. » rageais-je.
    « Il était tout de même ton frère. »
    « Lui ne semblait pas se souvenir que j'étais sa sœur. » je mis un terme à la conversation de ces mots. Raphaël me prit doucement dans ses bras, ce qui me réconforta. Il était toujours aussi doux et chaleureux, c'était agréable en ce jour d'automne maussade et frais.
    Une porte claqua et je vis Luke, rouge de colère, m'arracher au bras de mon protecteur. J'avais l'habitude de l'appeler comme cela depuis des années.
    « Ne t'approches plus jamais d'elle ! » hurla mon frère, d'une voix plus que menaçante. Je tentais de m'interposer mais il était trop tard, la bagarre pointait son nez.
    « Tu n'es qu'un monstre... reprit Luke, Cadence, ce type est un sorcier ! Il a la capacité de se transformer en je ne sais trop quoi... »
    « Un lion par exemple ? » je m'empêchais de rire, il était stupide se rendait ridicule, néanmoins je doutais. Un simple regard vers mon meilleur ami me fixa, ses yeux brillaient de larmes et je devinais enfin le sens de ses paroles « Je l'ai tué ». Mon détestable frère disait vrai. Je succombais à nouveau à l'évanouissement, mon cœur me brûlait, il m'était insupportable de rester éveillée, je voulais oublier... Avant de sombrer, j'entendis mon frère à nouveau « Ne t'approche plus jamais d'elle, monstre... Tu nous as fait assez de mal. » et Raphaël répondre, « Je t'en fais le serment ». Lui aussi m'avait délibérément trahi, ou menti... C'est ce jour la que je me suis promise de tous les tuer, les uns après les autres.

    Déclic suite auquel votre personnage est devenu agent de Black Eagle : Alexandra a toutes les raisons du monde d'en vouloir aux sorciers, du moins, elle essaye de s'en persuader. En effet, l'un d'eux, qui n'était autre que son meilleur ami, mais aussi celui pour qui elle avait plus de sentiments indescriptibles que pour n'importe quel autre, a délibérément tué son frère jumeau, ou sa moitié, une des seules personnes sur terre avec qui elle s'entendait à merveille. Depuis ce jour maudit, elle n'a de cesse de pourchasser ces êtres utopiques pour réduire le nombre de monstre de leur espèce à néant.
    Que pense-t-il/elle des sorciers : Les sorciers sont des êtres nuisibles à la santé des humains, et tout aussi simplement, à sa santé personnelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra S. Holloway

avatar

Nombre de messages : 22
Age : 25
Statut : Humaine;
Occupation : Agent de la BE;
Music : RADIOHEAD; Creep.
Date d'inscription : 24/08/2008

On the other side
Age du personnage: Vingt-deux ans.
Mood:
Carnet de relations:

MessageSujet: Re: HOLLOWAY, Alexandra Sissy.   Mer 27 Aoû - 13:14

J'ai fini !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polly Wildworth
THE SINNER • I'm the voice inside your head you refuse to hear...
avatar

Nombre de messages : 232
Age : 27
Statut : Humain ● Mi-sorcier
Occupation : Agent de Black Eagle.
Music : Put me in the car, R.G.
Pouvoirs : Capacité à aspirer l'énergie vitale de l'autrui.
Date d'inscription : 19/07/2008

On the other side
Age du personnage: Trente ans.
Mood: Busy and cold. As always.
Carnet de relations:

MessageSujet: Re: HOLLOWAY, Alexandra Sissy.   Mer 27 Aoû - 13:26

Je valide, bon jeu ! I love you

_________________

where the ground is made of stars.
I find the map and draw a straight line... Over rivers, farms, and state lines. I touch the place where I'd find your face. My fingers in creases, of distant dark places. © ikake; superpancakes @lj.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shattered-sins.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HOLLOWAY, Alexandra Sissy.   

Revenir en haut Aller en bas
 
HOLLOWAY, Alexandra Sissy.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Before the dawn :: Premiers pas :: Présentation :: Présentations validées-
Sauter vers: